jeudi 1 juillet 2010

Huysmans: hors de cette vie triviale

Etude pour Salomé dansant - Gustave Moreau
Etude pour Salomé dansant - Gustave Moreau
« En se sondant bien, néanmoins, il comprenait d'abord, que pour l'attirer, une oeuvre d'art devait revêtir ce caractère d'étrangeté que réclamait Edgar Poe, mais il s'aventurait volontiers plus loin, sur cette route et appelait des flores byzantines de cervelle et des déliquescences compliquées de langue; il souhaitait une indécision troublante sur laquelle il pût rêver, jusqu'à ce qu'il la fît, à sa volonté, plus vague ou plus ferme selon l'état momentané de son âme. Il voulait, en somme, une oeuvre d'art et pour ce qu'elle était par elle-même et pour ce qu'elle pouvait permettre de lui prêter; il voulait aller avec elle, grâce à elle, comme soutenu par un adjuvant, comme porté par un véhicule, dans une sphère où les sensations sublimées lui imprimeraient une commotion inattendue et dont il chercherait longtemps et même vainement à analyser les causes.

Enfin, depuis son départ de Paris, il s'éloignait de plus en plus de la réalité et surtout du monde contemporain qu'il tenait en une croissante horreur ; cette haine avait forcément agi sur ses goûts littéraires et artistiques, et il se détournait le plus possible des tableaux et des livres dont les sujets délimités se reléguaient dans la vie moderne.

Aussi, perdant la faculté d'admirer indifféremment la beauté sous quelque forme qu'elle se présente, préférait-il , chez Flaubert, "La Tentation de saint Antoine" à "L'Education sentimentale"; chez Goncourt, "La Faustin" à "Germinie Lacerteux"; chez Zola, "La Faute de l'abbé Mouret" à "L'Assommoir".

Ce point de vue lui paraissait logique; ces oeuvres moins immédiates, mais aussi vibrantes, aussi humaines le faisaient pénétrer plus loin dans le tréfonds du tempérament de ces maîtres qui livraient avec un plus sincère abandon les élans les plus mystérieux de leur être, et elles l'enlevaient, lui aussi, plus haut que les autres, hors de cette vie triviale dont il était si las.

Puis il entrait, avec elles, en complète communion d'idées avec les écrivains qui les avaient conçues, parce qu'ils s'étaient alors trouvés dans une situation d'esprit analogue à la sienne.»

A Rebours, J.-K Huysmans (Ed. GF Flammarion)